jeudi 18 juin 2015

qui veut des doudous ? l'ours et pas que...

GRRRRRRRRRRRRROÂRRRRRR BIZZZZZZZZ
À TOUS LES GROGNOUILLONS ET LES GRRRRENOUILLES !

- Devine d'où je viens, mon coquin ?
- De Trifouillis-les-oies ?
De Pétaouchnock-les-poulettes ?
- Ha ! ha ! Meuh non : de Clichy,
et pas celui de sous les bois...
Je suis passée, flip, flap,
dans une classe
de Moyenne Section
où des poussins ont dévoré
nos histoires à dormir debout.
Et tu sais ce qu'on a fait
après avoir papoté, mon coquin ?
- Des oeufs de poussin ?
Des vols planés j'y vais je reviens ?
Des plumes de chef indien ?
- N'importe quoi !
Eh ben mon pôvre coquin,
on dirait que ça ne s'arrange pas,
hein.
- Bof. Alors ?
- Alors on a fait des
DOUDOUS D'OURS !!!
Regarde...



- Encore ? Mais il n'y en a que pour lui !
C'est pas juste.
Je suis jaloux, moi !
Des doudous pour l'ours par-ci
des doudous pour l'ours par-là...
Et moi et moi et moi ?
- Non mais tu pourrais
tout de même dire bravo et merci
aux enfants de l'école maternelle
Boisseau de Clichy, et à leur maîtresse !
- Pffbrvo !
- Rien compris, mon coquin...
- BRAVOOOOOOooo !
MERCIIIIIIIIIIiiiiii !
- Ah ! C'est mieux comme ça. 
Bon, vous l'aurez compris
mes poussins,
Papy poulet fait son ours grognon
et une grande crise de jalousie.
Alors, si vous tenez à lui,
envoyez-lui
un bon doudou tout cuit !
Il suffit de prendre une feuille,
de la découper au format
d'un album mamie poule
et de dessiner votre doudou dedans
et rien que votre doudou
(ça, c'est le sujet).
Puis vous coloriez votre doudou.
Enfin, vous coloriez
d'une autre couleur, d'une seule,
tout autour de votre doudou
(ça, c'est le fond, uni).
On ne doit plus voir de blanc.
Votre nom, s'il vous plaît,
ne le mettez pas sur le dessin
mais dans l'intitulé du message envoyé.
C'est beaucoup plus joli ainsi.
EXEMPLE :
Objet : le doudou de Mathéo pour...
Pour qui vous voulez !
Même pour moi
(ça me ferait très plaisir).
- Euh là ! Ah non alors.
- Et c'est reparti.
Patience, mon coquin.
Avec un peu de chance,
tu retrouveras
dans peu de temps
le sourire de grand dadais
que je te connais.

Allez, à vos plumes,
les canaris et les canartistes !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire