dimanche 1 décembre 2013

les trois petits doudous

TOC TOC TOC SUR LA TÊTE DE MAMIE POULETTE !

- Mais qu'est-ce que tu as fait, poulette ?
- C'est la vieillesse qui me fait faire des vieilleries...
J'ai oublié trois petits doudous d'ours, mon coquin.
Je me suis fait tirer les plumes, houlà !
Et... l'ours m'a envoyé un de ces coups de pied
dont je me souviendrai longtemps,
j'en ai encore la chair de poulette.
- Assez de blabla, ma vieille. Vite, vite, montre-les !
- Les voilà, avec toutes mes excuses, les poussins.


Ouf !
Il est vrai que même Mamie Poule
se trompe parfois...
Tout comme le zèbre.
Et pan sur le bec !
- Et maintenant, qu'est-ce qu'on dit, poulette ?
- On dit : "PARDON ! MILLE FOIS PARDON !".
Je vais tout vous raconter.
Il était une fois trois petits doudous.
Ils habitaient une minuscule maison
avec un clavier et un écran.
Et sur l'écran, il y avait un ours...
- C'est quoi cette histoire, poulette ?
- Chut ! Mon coquin, c'est la vérité...
Les trois petits doudous ne faisaient pas de bruit,
ils étaient vraiment, vraiment très gentils,
ils ne piquaient pas, ils ne mordaient pas,
ils ne ronflaient pas, ils ne reniflaient pas,
ils étaient parfaits, ces trois doudous-là,
si bien que l'ours les choisit pour s'endormir
et ils restèrent dans cette minuscule maison,
au lieu de rejoindre la grande, grande maison.
- C'est quoi cette maison ?
- Ben, c'est celle où l'on est, là tout de suite maintenant.
- Tu veux parler du super-blog, poulette ?
- Eh oui, mon coquin !
C'est ma maison, ta maison, la maison des poussins,
la maison de l'ours et de tous les autres animaux,
mais aussi la maison des doudous et des dindons.
- D'accord. Et maintenant, alors ?
Est-ce que tout le monde est là ?
Que les absents se manifestent !
Personne ?
Bien. Parfait même.
Souhaitons une excellente nuit à l'ours.
Et un bécot de biquette
aux coquins et aux coquillettes !

2 commentaires:

  1. Merci pour le dessin de ma fille : elle était très fière de nous le montrer ce soir! Bonne continuation! Je pense que les autres enfants oubliés vous adresseront également leurs remerciements!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien ! Et dorénavant, je compterai et recompterai sur mes plumes plutôt que sur mes doigts !

      Supprimer